archives-loiret.fr www.loiret.fr

Les sociétés de pêche

Lors de la création des premières associations loi 1901, au début du XXe siècle, les sociétés de pêche sont en bonne place dans le Loiret : le réseau hydraulique y est relativement important avec fleuve, rivières et canaux.

(Arch. dép. du Loiret, 1734 W 171)
(Arch. dép. du Loiret, 1734 W 171)

Le Service du Canal d'Orléans gère les permissions de pêche sur son territoire

Les archives du service du canal d’Orléans, actuellement en cours de classement aux Archives départementales, contiennent des dossiers de location et de permission de pêche ou de chasse. On trouve dans l’un d’eux un exemplaire imprimé des statuts de la Société des pêcheurs à la ligne de l’arrondissement de Montargis, déposés à la sous-préfecture en novembre 1902. La Société nomme un comité d’administration de douze membres, de professions variées, depuis l’entrepreneur en charpente au voyageur de commerce ou au pharmacien. L’avocat H. Le Roy en est le président.

 

Des pêcheurs désireux d'aider au repeuplement des cours d'eau

Si la notion de « préservation du milieu aquatique » n’existe pas encore en ces termes dans les statuts, les pêcheurs à la ligne se sentent déjà une vocation de lanceurs d’alerte. Ils s’engagent, selon l’article II, à :

« aider au repeuplement des cours d’eau de l’arrondissement ; réprimer le braconnage ; étudier, au point de vue pratique, toutes les questions relatives à la pêche ; éclairer l’Administration et provoquer […] des mesures en vue du repeuplement des cours d’eau, de la conservation et de l’acclimatation des poissons, ainsi que de la destruction des animaux nuisibles ».

 

La question de l’empoissonnement est cruciale pour le canal d’Orléans : en 1908, la Société des pêcheurs à la ligne de l’arrondissement d’Orléans adresse à l’administration du canal un procès-verbal de ré-empoissonnement l’informant que 1000 « catfishs » ou silures chats ont été immergés avec succès entre Orléans et Donnery.

 

Des concours de pêche très appréciés !

Les archives documentent aussi la répression du braconnage et l’organisation de concours de pêche. Comme en témoignent les cartes postales de l’époque, ces concours sont l’occasion de rassembler une importante population de tous âges, et de ferrer quelque joli poisson !

Lorris, concours de pêche, 1908. (Arch. dép. du Loiret 11 FI 7679)
Lorris, concours de pêche, 1908. (Arch. dép. du Loiret 11 FI 7679)

Pour approfondir

Aujourd’hui, la Fédération Nationale pour la Pêche en France (FNPF) est la seconde par le nombre d’adhérents en France, après celle du football ! Ses deux missions principales sont la promotion de la pêche comme loisir et la protection du milieu aquatique.

Elle a vu en 2014 une hausse historique de 3% de ses effectifs : « Toutes catégories confondues, l’hexagone compte 1, 5 millions de pêcheurs » gérés par 3 800 associations agréées de la Pêche de Loisir en eau douce. Parmi eux près de 242 000 enfants de moins de 12 ans et une hausse de 10 % de cartes « découverte femme » attestent de la vitalité de ce loisir en France. Lien direct vers la page concernant le Loiret du site de la Fédération nationale pour la pêche en France.

Pour en savoir plus

Chaque mois, les Archives départementales du Loiret mettent en valeur un document extrait des fonds, présenté dans le hall de l'hôtel du Département, 15 rue Eugène Vignat, Orléans.

Découvrez tous les documents du mois.

Date de modification : 1 août 2015