archives-loiret.fr www.loiret.fr

L'ouragan de Cravant (1905)

Une trombe à Cravant, il y a 110 ans !

La trombe de Cravant, 4 juillet 1905
La trombe de Cravant, 4 juillet 1905

(Arch. dép. du Loiret, 24 Fi 20)

Un ouragan d’une extrême violence

Le 4 juillet 1905, vers 21h, un ouragan d’une extrême violence se déchaîne sur le village de Cravant, petite commune du canton de Beaugency. En quelques minutes, le fléau, qui avait pris naissance au hameau de Cernay, à 1,5 km de Cravant, s’éloigne vers le parc de la Touanne, situé à 10 km de là, laissant sur son passage la ruine et la désolation sur une largeur de 350 mètres, en saccageant les récoltes et en détruisant le tiers des maisons. La trombe parcourt ainsi 12 km, à environ 12 mètres/seconde. On la qualifie de « cyclone », « tornado » ou « trombe terrestre ». Une seule victime est à déplorer mais les dégâts sont catastrophiques.

 

Selon le bulletin météorologique de 1905, « la journée du 4 juillet fut une des plus chaudes de l’année, le thermomètre marqua 32° à l’ombre. Vers 9 heures du soir, un nuage très noir s’avança rapidement du S.O. au N.E. en rasant le sol ; le temps était calme, le ciel était zébré d’éclairs qui jaillissaient sans interruption ; les roulements de tonnerre semblaient lointains. Tout à coup, un appel d’air formidable se produisit entre Cernay, Rilly et Châtres, c’est-à-dire du S.O. au N.E. : en moins de 30 secondes, près de la moitié des toitures du bourg de Cravant s’abattaient avec fracas, des arbres séculaires étaient abattus, les meules de paille étaient renversées, éparpillant les récoltes au loin, des constructions vieilles ou neuves étaient démolies ou lézardées. Le phénomène s’est produit sans pluie ni grêle ».

 

Un phénomène photographié

Ce phénomène, très localisé, attire des milliers de visiteurs. De nombreux photographes immortalisent les dégâts causés par la trombe : le photographe orléanais Joseph Boineaud dit « Joseph » prit plusieurs clichés dans les jours qui suivirent l’événement. Ses clichés originaux, aujourd’hui conservés par les Archives départementales, ont servi de base à l'édition de cartes postales colorisées.

Carte postale colorisée éditée d'après le cliché de Joseph Boineaud, conservée par la mairie de Cravant (référence 1 I 4)
Carte postale colorisée éditée d'après le cliché de Joseph Boineaud, conservée par la mairie de Cravant (référence 1 I 4)

La mairie commémore le cyclone 110 ans après

Retrouvez toutes les informations en cliquant ici 

Date de modification : 1 Juillet 2015