archives-loiret.fr www.loiret.fr

Robert Robichon, reflets d'hier

Les images de Robert Robichon, photographe loirétain, viennent enrichir les collections des Archives. Des milliers de clichés sur plaque de verre témoignent de la vie à Mareau-aux-Prés et aux alentours sur près d’un demi-siècle.

Photographie de mariage
Photographie de mariage

(Arch. dép. du Loiret 51 Fi 149)

Un témoignage sur l’histoire du territoire

Robert Robichon a immortalisé une longue période de la vie des communes du canton de Cléry-Saint-André, puisqu’il a exercé le métier de photographe du début du XXe siècle jusqu’aux années 1960, d’abord à Mareau-aux-Prés puis à Cléry-Saint-André.

 

Ses photographies rendent compte des événements importants qui rythmaient la vie des habitants et l’activité des villages. En effet, le fonds présente des portraits de famille, des photographies d’événements religieux privés comme les mariages, les baptêmes ou encore les communions, des portraits des jeunes conscrits, des scènes de la vie quotidienne et agricole ainsi que des vues prises lors des fêtes de village (carnaval, fêtes viticoles, courses à vélo, etc.).

 

La prise en charge du fonds

L’association « En ce temps là, à Mareau-aux-Prés », propriétaire du fonds, a contacté les Archives du Loiret pour signaler qu’elle avait en sa possession le fonds très intéressant d’un photographe local, Robert Robichon, grâce au don consenti par sa fille Christiane Rouard ; elle souhaitait pouvoir assurer la conservation des supports photographiques, très fragiles car en verre. La rencontre qui suivit a abouti à la signature d’un contrat de dépôt entre l’association et le Conseil départemental du Loiret.

Puis une première partie du fonds composée de plus de 2600 plaques de verre a été prise en charge au mois de décembre dernier. Ce sont donc 34 petites caisses, 6 grandes caisses et 2 cartons remplis de plaques de verre que les agents des Archives ont apportés sur le site de Coligny.

 

Un projet collaboratif

Dans un premier temps, le fonds va être conditionné avec des matériaux adéquats, chaque plaque sera identifiée, classée et numérisée par les Archives du Loiret. Il fera ensuite l’objet d’un travail collaboratif en partenariat avec les membres de l’association afin d’identifier les différentes personnes figurant sur les clichés numérisés.

 

Une fois traité, ce fonds, particulièrement intéressant, permettra d’observer, à travers l’œil du photographe, l’évolution d’une population rurale au XXe siècle.

 

Les différentes étapes de traitement du fonds

Les plaques de verre dans leurs boîtes d’origine
Les plaques de verre dans leurs boîtes d’origine

Le traitement matériel des plaques de verre

Dépoussiérage et nettoyage

Le traitement intellectuel des plaques de verre

Recherche d’information, description et indexation

Le conditionnement des plaques de verre

Mise en pochette et mise en boîte

La numérisation
La numérisation

Bon à savoir

Une partie importante des photographies a déjà été exploitée par l’association « En ce temps là, à Mareau-aux-Prés », notamment à l’occasion d’une exposition organisée pour la fête de la Saint-Fiacre à Mareau-aux-Prés en septembre 2014. Voir ici

Date de modification : 15 Juillet 2015