archives-loiret.fr www.loiret.fr

Armorial de l'Orléanais

La science héraldique est mise à l'honneur.

Les règles qui régissent l’héraldique sont très strictes et imposent de nombreuses contraintes.
Les règles qui régissent l’héraldique sont très strictes et imposent de nombreuses contraintes.

(Arch. dép. du Loiret, BH G 173, tome I)

La science héraldique n’est pas l’apanage des seules familles nobles mais au contraire, un art ouvert à tous ceux - familles, communautés et collectivités - qui veulent figurer des valeurs et un attachement à un territoire.

 

Les règles qui régissent l’héraldique sont très strictes et imposent de nombreuses contraintes. Le nombre de couleurs est ainsi principalement limité à deux métaux (or et argent) et trois émaux (azur, gueules et sinoples). De plus, la règle de non-contrariété des couleurs interdit de mélanger des métaux ou des émaux entre eux. La forme des meubles ou des pièces honorables et leur position dans un blason répondent également à un ensemble d’usages.

 

La composition d’un blason peut faire appel à la symbolique. Ainsi, Saint Éloi figure-t-il sur le blason de la communauté des maréchaux d’Orléans car il en est le saint patron. Les armes peuvent être dites "parlantes" lorsqu’elles évoquent plus ou moins directement le nom ou la fonction de leur possesseur. Les bonnetiers ont ainsi représenté un bas et des bonnets.

Lexique héraldique

  • Métal : terme désignant les couleurs or (jaune) et argent (blanc ou gris)
  • Émail : terme désignant les couleurs azur (bleu), sinople (vert) et gueules (rouge)
  • Meuble : figure représentée sur un blason à l’exclusion des pièces honorables
  • Pièce honorable : figure ancienne et simple (chevrons, croix...) sur laquelle on peut dessiner un meuble
Armorial de l’Orléanais par A. Jarry, corporation des arts et métiers d’Orléans, 1857
Armorial de l’Orléanais par A. Jarry, corporation des arts et métiers d’Orléans, 1857

(Arch. dép. du Loiret, BH G 173)

Date de modification : 1 Novembre 2012