archives-loiret.fr www.loiret.fr

Magasinier

Le magasinier d’archives assure le déplacement des documents pour leur communication en salle de lecture. Son nom vient du terme "magasin" qui désigne le lieu de rangement des archives.

À savoir

Lorsqu’un lecteur demande un document via le logiciel dédié, le magasinier reçoit sa commande sous la forme d’une "fiche navette" qui accompagnera le document et sera signée par le lecteur lorsqu’il le rendra, et d’une "fiche fantôme" qui sera déposée à la place du document sorti pour communication. Le magasinier assure également les opérations de manutention dans les magasins, notamment les opérations de réception de versements d’archives et celles de refoulement, qui permettent de gagner de l’espace. Il suit enfin les travaux sur les bâtiments, signale les désordres et assure les menus travaux électriques.


En chiffres (2016)

  • Documents apportés en salle de lecture : 11 236 références.
  • Documents reçus et rangés : 70 mètres linéaires. 


Quelles qualités pour devenir magasinier ?

La rigueur, la méthode et le sens de l’organisation sont les qualités nécessaires à l’exercice de ce métier. En effet, une responsabilité repose sur les magasiniers : ne pas perdre de documents lors des mouvements, c’est-à-dire être attentif à les réintégrer au bon endroit et à mettre à jour le récolement quand c’est nécessaire. 


Un peu de vocabulaire

Mètre linéaire : on calcule l’espace occupé par les archives en mètres linéaires : si dix tablettes d’un mètre de longueur sont pleines d’archives, on obtient dix mètres linéaires d’archives.

Récolement : opération qui consiste à localiser précisément chaque document d’archives dans son espace de rangement.