archives-loiret.fr www.loiret.fr

Une histoire qui tourne… au vinaigre ?

Les activités vinaigrières ont fait la réputation de l’Orléanais et du Gâtinais, tout au long du XIXe siècle et jusqu’au milieu du XXe siècle. A Barville-en-Gâtinais était installée la vinaigrerie Landry, dont les archives ont été données aux Archives départementales en 2011. Découvrez ce fonds dont le classement vient d'être achevé.

Factures et étiquettes de la vinaigrerie Landry, XIXe siècle
Factures et étiquettes de la vinaigrerie Landry, XIXe siècle

(Arch. dép. du Loiret, 577 J)

Une entreprise familiale

La vinaigrerie Landry est une entreprise familiale fondée en 1828 à Barville-en-Gâtinais. Les Landry sont une famille de négociants en gros de vins et alcools et de vinaigriers. L’entreprise est fortement marquée par la personnalité de ses propriétaires : Prosper-François Landry, le fondateur, ses deux fils Zéphirin et Ephrem, qui prennent la succession à son décès en 1887, et enfin Ernest Landry.

 

Zéphirin Landry, né en 1853, joue vraisemblablement un rôle décisif dans l’incontestable prospérité de la vinaigrerie, jusqu’à sa mort, en 1902. Ephrem, son frère aîné, meurt sans descendance, à 47 ans, en 1895. La mort prématurée des deux frères, à un moment où l’environnement industriel et commercial se transforme profondément, marque le déclin de l’entreprise familiale.

 

Fils de Zéphirin, Ernest Landry devient aussi vinaigrier, et prend la suite de son père à la disparition de ce dernier. Mais il meurt lui aussi prématurément à 38 ans, en 1921. Ce dernier décès signe l’arrêt de l’activité de la vinaigrerie, qui est déjà en difficulté depuis plusieurs années.

 

Une industrie en mouvement

Comme beaucoup d’autres vinaigreries familiales du Gâtinais, les Landry fabriquaient leur vinaigre selon l’ancienne méthode traditionnelle de l’acétification. Mais à partir des années 1880, une mutation cruciale affecte la fabrication du vinaigre avec la découverte de nouvelles techniques, d'une mise en oeuvre plus rapide. A Orléans, des vinaigreries importantes, dont celle de la famille Dessaux, décidèrent d’investir massivement dans les nouveaux procédés de fabrication. Elles occupèrent ainsi une part croissante du marché et portèrent un coup très dur aux nombreuses autres vinaigreries de taille plus modeste qui, dans la région, maintenaient l’ancien procédé. Les entreprises qui ne mutèrent pas vers les nouvelles techniques disparurent en quelques décennies.

Les archives de la vinaigrerie

Donné en 2011 par un descendant de la famille, le fonds de la vinaigrerie Landry est constitué :

  • d’une part, des archives de l’entreprise vinaigrière Landry : documents comptables (approvisionnement en vin, achat de matériel), correspondance d’affaire, livres de cuves, échantillons d’étiquettes…
  • d’autre part, des archives personnelles de la famille Landry et de ses familles alliées.

Consulter l'inventaire du fonds de la vinaigrerie Landry (577 J) qui vient d'être publié.

Date de modification : 29 Juillet 2013