archives-loiret.fr www.loiret.fr

Un nouveau dossier pédagogique : "L’année 1940 dans le Loiret"

La collection de dossiers pédagogiques du Service éducatif des Archives s'enrichit d'un nouveau dossier. Il est consacré à l’année 1940 dans le Loiret.

Vue de la rue Royale à Orléans au début de l'été 1940.
Vue de la rue Royale à Orléans au début de l'été 1940.

(Arch. dép. du Loiret, collection D. Joseph, 28 Fi 787)

Avant mai 1940, la curieuse ambiance de la "drôle de guerre".

Le Loiret prit sa part dans les événements de l’année 1940. Sa proximité de Paris, sa centralité au sein du territoire français, l’enjeu que constituaient les multiples ponts qui enjambaient la Loire dans le département, sa richesse agricole et industrielle, la présence précoce de camps de rétention (d’abord destinés aux prisonniers) sont autant d’éléments qui annoncent le fort impact local des événements nationaux et internationaux.

 

Les premiers mois de l’année 1940 se passent dans l’ambiance curieuse de la « drôle de guerre », marquée par la mobilisation humaine et matérielle, l’organisation de la défense passive, et une certaine usure psychologique liée à l’attente. L’attaque allemande, lancée le 10 mai, et l’avancée rapide de l’ennemi plongent la France dans un dramatique sauve-qui-peut. Le parti adopté est de commencer par un tableau de l’exode et des destructions de juin 1940, car c’est dans ce contexte que s’élaborent les choix, décisifs, des uns et des autres. La désorganisation et l’occupation du Loiret par les troupes allemandes ont des conséquences concrètes sur le fonctionnement des institutions et la vie quotidienne.

 

Concilier des exigences souvent contradictoires.

Dès son arrivée, le préfet Morane entreprend une difficile reprise en main, le représentant de l’État français devant concilier des exigences souvent contradictoires : celles de sa hiérarchie, celles de l’occupant, celles nées des besoins immédiats de la population et celles d’une opinion publique rapidement hostile aux Allemands. Avant que les positions ne se radicalisent sous l’effet de la prolongation du conflit, les attitudes diverses face au chaos du coeur de l’année 1940 révèlent les multiples et complexes visages d’une nation déboussolée.

Pour en savoir plus

Date de modification : 6 Juin 2013