archives-loiret.fr www.loiret.fr

Les archives de la commune de Lorris accessibles aux chercheurs

Déposé en 2015 aux Archives du Loiret, le fonds d'archives de la commune de Lorris, très riche, reflète la place de premier ordre qu’a occupé l’ancienne cité royale.

Projet de restauration de l'église de Lorris (1900)
Projet de restauration de l'église de Lorris (1900)

(Arch. dép. du Loiret, 3 O-Suppl. 9 M 1)

Le fonds d'archives, déposé par la commune de Lorris, a été muni d'un nouvel inventaire, plus détaillé que le précédent, et a été intégralement conditionné avec des matériaux adaptés pour assurer sa préservation. Riche de 8,20 mètres linéaires de documents, il couvre l'histoire de la commune pour la période allant de 1774 à 1979. 

 

Nous vous suggérons quelques-unes parmi les multiples pistes d'exploitation possibles. Entre parenthèses figurent les références des dossiers dans le fonds désormais coté 3 O-Suppl.

 

Une histoire du territoire

Les dossiers sur les fortifications de ville (DD1, 1M2), sur les promenades longeant les anciens fossés (2O50), sur les halles seigneuriales (3M1-2) et sur la saisie des biens nationaux de la châtellenie (5N1) témoignent des bienfaits que les rois ont apportés à la ville et à ses habitants depuis les célèbres coutumes du XIIe siècle.

 

Devenue chef-lieu de canton à la Révolution, la ville de Lorris a hébergé de nombreuses administrations : une justice de paix (3I5), une caserne de gendarmerie (5M1), une prison (6M2), une caisse d’épargne (4Q2-11), et des institutions telles la commission cantonale des statistiques agricoles (3F16), la commission cantonale d’assistance (5Q62) et le comité cantonal de surveillance de l’instruction primaire (1R2).

 

Les dossiers de bâtiments publics – église (9M1), mairie (2M1), bureau de poste (4M1), gare (8M1) et écoles (11M3-11M14) – et des espaces publics – abreuvoirs (3N1), fontaine Saint-Michel (3N3), puits (3N8), places (2O3), rues (2O10-50) – permettent de suivre l’évolution urbanistique de la ville.

 

Les espaces naturels ne sont pas absents comme l’attestent les droits d’usage en forêt d’Orléans (1I40-19), l’organisation de la chasse (1I52-55) et des battues aux loups (3F90) et une forte activité agricole, viticole et d’élevage (3F16-24, 3F62-63, 3F69-7O).

 

Une histoire des hommes

Les événements marquants ne manquent pas à Lorris. Ainsi, les troubles de l’époque révolutionnaire (2I1), les famines qui, au XIXe siècle, ont entraîné le pillage de bateaux chargés de grain passant par le canal d’Orléans (5D1), le terrible cortège des guerres de l’Empire (4H1-3), de 1870 (4H4-16) et de 1914-1918 (4H17-25), ou encore les incendies (3H19, 2I12, 2K1) se déclinent-ils au fur et à mesure des dossiers.

 

La vie au quotidien se reflète également dans les documents. L’organisation des foires et marchés (4F1-34) et la surveillance de l’approvisionnement (4F40-57) assurent aux Lorricois de bénéficier de denrées de qualité à un prix raisonnable même en période d’exception (6F1-2). Les élections socioprofessionnelles (2F1-35) et les recensements de population (1F1-8) permettent de connaître les activités très diversifiées qui étaient exercées. Celles qui pouvaient présenter des dangers ou des nuisances pour le voisinage – tueries d’animaux, scieries mécaniques, fours à brique et tuiles – font d’ailleurs l’objet d’enquêtes publiques préalables à leur installation (5I3-10). L’arrivée de l’éclairage public (7O1) et du téléphone (8O9), l’électrification de la commune (7O2-5) et la mise en place de lignes de chemins de fer (10O1-10) témoignent de l’entrée de Lorris dans une nouvelle ère.

 

Les champs de recherche pourraient encore être déclinés de bien d'autres façons, ne serait-ce qu’au travers des registres de délibérations (1D1-18).

Pour consulter l'inventaire et aller plus loin

Consulter l'inventaire des archives de la commune de Lorris (référence 3 O-Suppl.).

Vous pourrez également consulter aux Archives départementales les fonds des notaires de Lorris (série 3 E, pour la période 1600-1913) et de l’hôpital de Lorris (18 H-Dépôt, documents datant de 1542 à 1981, en cours de classement).

Une collaboration entre les communes et le Département au bénéfice de tous

L’opération de numérisation des registres d’état civil a permis aux Archives départementales de renouer le contact avec l’ensemble des communes du territoire. Celles-ci ont ainsi pu bénéficier de conseils personnalisés en matière de gestion des archives et d’aménagement des locaux de conservation. Ce fut également l’occasion pour certaines – comme Lorris – de déposer leurs archives historiques afin d’en assurer la conservation et la communication dans des conditions optimales. 

Date de modification : 14 mars 2016