archives-loiret.fr www.loiret.fr

Les plages de Loire

Les plages de Loire : une destination très prisée depuis la fin du XIXe siècle...

Châteauneuf-sur-Loire - La plage
Châteauneuf-sur-Loire - La plage

(Arch. dép. du Loiret, 11 Fi 9578)

Les chaleurs estivales sont souvent synonymes de baignade dans des eaux rafraîchissantes. On pense de prime abord aux baignades en mer, mais la Loire fût également une destination de choix pour beaucoup de vacanciers. 

La baignade en Loire

Les plages ligériennes sont devenues dès la fin du XIXème siècle un espace de loisir prisé par les familles et individus en quête de détente et d’évasion. Les aménagements proposés évoquaient tout ce qui pouvait se trouver habituellement sur les bords de mer : cabines, bateaux et pédalos entre autres. Ne manquait en réalité que l’iode et les vagues. En 1900, un français sur 400 se rendait effectivement à la mer en été. Les bords de Loire représentaient donc souvent le lieu de repli idéal pour celles et ceux qui n’avaient pas les moyens de s’y rendre. Et quel meilleur médium que les cartes postales existait-il à l’époque pour promouvoir ce tourisme balnéaire ! Médium qui permettait en outre aux maires de promouvoir leur ville et leurs monuments, de Briare à Beaugency, en passant évidemment par Gien, Sully-sur-Loire et Orléans. 

"Meung-sur-Loire - Les bords de la Loire - La Plage."
"Meung-sur-Loire - Les bords de la Loire - La Plage."

(Arch. dép. du Loiret, 11 Fi 7747)

Le déclin

Jusque dans les années 60, les plages de Loire jouissent encore d’une forte popularité. Cependant, ce succès masque, au cours de cette première moitié de XXème siècle, différents problèmes qui vont entrainer un déclin progressif de cette mode. En effet, les maires, responsables de la sécurité de leurs administrés, font face à de plus en plus d’accidents de noyade et sont confrontés aux difficultés techniques de sécurisation des plages. Les panneaux et arrêtés d’interdiction de baignade sont plantés en lieu et place des parasols. Ensuite, l’industrialisation du pays, et la pollution qui en résulte impactent les eaux et posent la question de l’hygiène publique. Enfin, les habitudes changent : avec le développement automobile, il devient beaucoup plus aisé pour les familles de se rendre à la mer avec ce moyen de locomotion. C’est ainsi que les rives du fleuve se dépeuplent petit à petit…

"Orléans - Les bords de la Loire - La Plage."
"Orléans - Les bords de la Loire - La Plage."

(Arch. dép. du Loiret, 11 Fi 10679)

Une approche nouvelle

Ce déclin est accompagné par l’apparition d’une alternative plus moderne de baignade : la piscine. Plus sûres, les acteurs du tourisme et du sport optent dans les années 60 et 70 pour la création de ces infrastructures, couvertes ou de plein air, pour offrir aux citoyens un nouveau lieu d’apprentissage de la natation, mais aussi un nouveau lieu de détente. « L’opération 1000 piscines » est ainsi un témoignage de ce qui a pu être mis en place par le ministère de la jeunesse, des sports et des loisirs pour impulser une construction plus généralisée de ces bassins. Cependant, la contrepartie notable de cette nouvelle formule est la perte du rapport à la nature. Ce rapport manque à la population qui réclame le retour à plus d’authenticités et à moins d’artifices, et cela à moindre coût. Des évènements estivaux font ainsi leur apparition depuis quelques années, avec pour suffixe commun le mot « plage » : Sully plage, Gien plage, Jargeau plage. Autant de manifestations ayant pour objectif de se réapproprier les bords de Loire en organisant entre autres des concerts, et en proposant des jeux gonflables pour les plus jeunes. Les plages de Loire ont donc encore de beaux moments à offrir aux estivants !

Pour aller plus loin

Venez visiter notre exposition virtuelle sur les loisirs en bord de Loire et consulter l'état des sources relatif à ce sujet.

Sources : Les plages de Loire [Catalogue de l'exposition au Musée de la marine de Loire de Châteauneuf-sur-Loire, nov. 2003-fév.2004], Arch. dép. du Loiret BH Br 12956 

Pour en savoir plus

Tous les deux mois, les Archives départementales du Loiret mettent en valeur un document extrait des fonds présenté dans le hall du Site des archives historiques et généalogiques, 6 rue d'Illiers, Orléans.

Découvrez tous les documents du mois.

Date de modification : 8 juillet 2019