archives-loiret.fr www.loiret.fr

Campagne de restauration 2016

En 2016, les Archives départementales ont mené deux chantiers de restauration, l'un portant sur des plans du cadastre napoléonien, l'autre sur des archives notariées.

Archives notariales prêtes à partir en restauration
Archives notariales prêtes à partir en restauration

La restauration du cadastre napoléonien, préalable nécessaire à la numérisation

Les Archives départementales numérisent depuis 2014 les plans du cadastre napoléonien du XIXe siècle, soit en partant de la collection départementale lorsqu'elle était en bon état, soit en empruntant l'exemplaire de la collection communale. Ainsi, fin septembre, les plans de vingt communes ont été mis en ligne, d'après la collection communale : Andonville, Ardon, Artenay, Ascoux, Chaingy, Cléry-Saint-André, Gien, Guilly, Ingré, Lailly-en-Val, Lion-en-Sullias, Ormes, Pithiviers (ajout de 2 sections), Saint-Denis-en-Val, Saint-Martin-d’Abbat, Saint-Martin-sur-Ocre, Sandillon, Saran, Sceaux-du-Gâtinais, Tournoisis.

 

Il reste à numériser les plans de dix communes, parmi lesquels plusieurs se trouvent en mauvais état dans les deux collections. Une campagne de restauration a donc été menée en 2016 sur 33 plans de la collection départementale. Ces plans seront numérisés et mis en ligne au premier semestre 2017. Ils concernent les communes d'Aschères-le-Marché, Boigny-sur-Bionne, Cerdon, Gidy, La Chapelle-Saint-Mesmin, Pers-en-Gâtinais, Saint-Cyr-en-Val, Saint-Jean-le-Blanc, Saint-Péravy-la-Colombe et Saint-Sigismond.

 

Une quarantaine de liasses d'archives notariales à nouveau consultables

Les Archives départementales continuent leur politique de restauration des documents notariés afin de les rendre à nouveau communicables en salle de lecture. Une première campagne lancée au printemps 2016 a permis de restaurer une vingtaine de liasses de l'étude de Me GRIVOT à Gien (3 E 47778 à 47798, fin XIXe s.) qui avaient été préalablement désinfectées en 2015.

 

Une deuxième campagne est en cours, qui comprend notamment la suite des liasses de l'étude de Gien (3 E 47800 à 47822). Ces documents sont dépoussiérés et renforcés à l'aide d'un doublage en papier japon. A leur retour de l'atelier de restauration, leur communication sera à nouveau autorisée en salle de lecture du site des archives historiques et généalogiques.

 

Ces opérations de restauration sont confiées à des restaurateurs privés, tandis que l'atelier des Archives se concentre sur les reliures en mauvais état ou, ponctuellement, sur de petites restaurations. 33 reliures de registres de notaires et 20 reliures de registres d'hypothèques ont ainsi pu être remplacées en 2016. L'atelier relie en outre les périodiques qui alimentent la bibliothèque des Archives et façonne des boîtes sur mesure pour de petits ouvrages précieux ou pour des objets aux dimensions atypiques.

Date de modification : 2 Décembre 2016