archives-loiret.fr www.loiret.fr

Ca va se « corset » ! L’inventaire des archives Depallier-Prestige en ligne.

Témoignages d’une période faste de l’industrie orléanaise et de l'histoire de la lingerie du XXe siècle, les archives de l’entreprise de lingerie-corseterie Depallier-Prestige viennent d’être classées.

Un fleuron de l’industrie orléanaise et française

L'entreprise Depallier-Prestige est avant tout une affaire familiale qui va, au fil des modes, avoir une influence nationale puis internationale. Créée en 1869 par Marie Bathilde Gressard, la société s’implante à Orléans, 13 rue du Faubourg Saint Jean, où elle fait construire deux bâtiments qui seront son siège durant toute son existence. En 1896, René Depallier (1871-1925) prend la succession de sa mère et s’associe avec son beau-père Auguste Desjouis pour former la société « Desjouis-Depallier ». Sous l’égide de Pierre Coulon, puis de son fils Olivier, elle devient une société anonyme en 1964 sous le nom «Depallier-Prestige».

 

L'entreprise orléanaise est à l’origine ou participe à de nombreuses innovations dans son domaine (comme le corset à ceinture abdominale Doctoral, mis au point par René Depallier, ou le panty, produit dans le cadre de son partenariat avec Youthcraft).

 

L'essor économique permet à Depallier d'implanter une succursale à Paris dès les années 1895. L’entreprise connaît alors une grande notoriété grâce à la création et à l'exploitation de trois marques : « Prestige », « Corèle » et « Pomone ». Chacune d'elles possède un public féminin spécifique : « Prestige » s'adresse à une clientèle haut de gamme et s'achète dans des boutiques renommées (Galeries La Fayette, le Printemps et la Samaritaine par exemple) ; « Corèle » et « Pomone » s'adressent à un plus large public et sont vendues dans la grande distribution.

 

Une entreprise à rayonnement international

Très tôt, Depallier-Prestige S.A. se tourne vers le marché international et s’associe à d’autres marques, comme les sociétés américaines Youthcraft et Celebrity, pour lesquelles elle fabrique et commercialise en France dès les années 1960.

 

Dans le même temps, Depallier-Prestige s’agrandit en devenant actionnaire majoritaire de « Lovable-France », enseigne américaine. Elle crée même, au début des années 1970, une filiale en Côte d’Ivoire, en association avec les établissements «R. Gonfreville» : la « société de lingerie de Côte d'Ivoire » (ou SOLINCI). Conçue pour produire de la lingerie à moindre coût, les pertes financières sont néanmoins trop importantes et SOLINCI est absorbée par R. Gonfreville en 1988.

 

La fin d’une aventure

Malgré une diffusion nationale, les exigences du marché et les contraintes financières ont raison de l'entreprise Depallier-Prestige qui ferme ses portes en 1998 et est cédée à « Corèle Paris ».

Cahier de croquis et descriptif d’un modèle de gaine.
Cahier de croquis et descriptif d’un modèle de gaine.

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 272)

Echantillon d'une brassière-corset pour un enfant de 7 ans (1921).
Echantillon d'une brassière-corset pour un enfant de 7 ans (1921).

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 284)

Vitrine Prestige-Youthcraft à Paris (années 1960).
Vitrine Prestige-Youthcraft à Paris (années 1960).

L’entreprise Desjouis-Depallier installe une succursale à Paris dès 1895, ce qui lui permet d’être bien représentée au sein des grandes enseignes de la capitale : les Galeries La Fayette, le Printemps et la Samaritaine. Elle acquiert ainsi rapidement une envergure nationale.

 

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 337)

Présentoir de vitrine (années 1950).
Présentoir de vitrine (années 1950).

Les vitrines des magasins de la marque Prestige sont ornées de présentoirs publicitaires présentant ses collections.

 

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 340)

Fiche technique de la gamme « Prestige » (années 1980).
Fiche technique de la gamme « Prestige » (années 1980).

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 273)

Présentoir de vitrine (années 1970).
Présentoir de vitrine (années 1970).

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 349)

Présentoir de vitrine (années 1950-1960).
Présentoir de vitrine (années 1950-1960).

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 343)

Affiche publicitaire pour le corset Doctoral de la société Desjouis-Depallier (début XXe siècle).
Affiche publicitaire pour le corset Doctoral de la société Desjouis-Depallier (début XXe siècle).

Conçu par René Depallier, le corset Doctoral est l’un des produits innovants créés par l’entreprise qui ont fait sa renommée.

 

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 436)

Affiche publicitaire pour le corset Doctoral « à ceinture abdominale » de la société Desjouis-Depallier (début XXe siècle).
Affiche publicitaire pour le corset Doctoral « à ceinture abdominale » de la société Desjouis-Depallier (début XXe siècle).

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 437)

Catalogue Desjouis-Depallier de corsets pour femmes, fillettes et enfants (collection 1909).
Catalogue Desjouis-Depallier de corsets pour femmes, fillettes et enfants (collection 1909).

La société Desjouis-Depallier fabriquait une gamme large de produits, pour toutes les générations, proposée sur catalogue.

 

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 528)

Catalogue Desjouis-Depallier de corsets pour femmes, fillettes et enfants (collection 1913-1914).
Catalogue Desjouis-Depallier de corsets pour femmes, fillettes et enfants (collection 1913-1914).

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 529)

Brochure de la gamme Prestige (1968).
Brochure de la gamme Prestige (1968).

Le graphisme des catalogues de ventes évolue lui aussi avec la mode.

 

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 537)

Défilé "Carnet de Belles" au pavillon d'Armenonville (1963).
Défilé "Carnet de Belles" au pavillon d'Armenonville (1963).

Afin d’assurer sa promotion, Depallier-Prestige présente ses collections lors de nombreux salons, défilés, etc.

 

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 627)

Stand de Depallier-Prestige à l’exposition internationale du textile de Lille (1950-1951).
Stand de Depallier-Prestige à l’exposition internationale du textile de Lille (1950-1951).

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 629)

Représentants de Depallier-Prestige à la descente d’un avion (années 1960).
Représentants de Depallier-Prestige à la descente d’un avion (années 1960).

Dès les années 1950, la société s’internationalise et met en place des partenariats avec de grandes marques. Les représentants de Depallier-Prestige posent ici à la sortie d’un avion après une rencontre avec la société américaine Youthcraft.

 

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 625)

Catalogue de la marque Youthcraft (1972).
Catalogue de la marque Youthcraft (1972).

Dans le cadre de son contrat avec Youthcraft, Depallier-Prestige produit et commercialise en France les produits de la marque américaine. En contrepartie, Youthcraft fournit les patrons et les matières premières à Depallier-Prestige.

 

(Arch. dep. du Loiret, 445 J 540)

Les archives de l’entreprise

Donné aux Archives départementales en 1999 suite à la cession de la société, le fonds de l’entreprise Depallier-Prestige (25,80 mètres linéaires) est extrêmement riche. On y trouve aussi bien des catalogues, affiches et photographies publicitaires (dont de nombreuses diapositives), témoins de l'évolution de la mode dans l'univers de la lingerie, que les croquis de réalisation des collections ou les dossiers d’échantillon et de gestion de la production. A côté de cela, il faut néanmoins signaler les grandes séries de registres comptabilité et de dossiers relatifs au personnel de l’entreprise.

Consulter l'inventaire du fonds Depallier-Prestige (445 J).

Date de modification : 22 Octobre 2013