archives-loiret.fr www.loiret.fr

Collection Joursanvault (6 J) et hospice d’Ouzouer-sur-Loire (8 H-DEPÔT)

Mise en ligne de deux nouveaux inventaires

Registres de la collection Joursanvault (6J)
Registres de la collection Joursanvault (6J)

Deux inventaires viennent d’être récemment publiés en ligne.

Collection Joursanvault (6 J)

Le baron Gaignarre de Joursanvault (1751-1793), amateur d'art et collectionneur de documents, s'était constitué un "cabinet généalogique". Sa collection comprenait 80 000 pièces rassemblées, pour leur immense majorité, au détriment des archives de la Cour des comptes de Paris auxquelles avaient été réunies celles de la Chambre des comptes de Blois. Elle fut totalement dispersée à partir de 1838. Les Archives départementales du Loiret en acquirent des parties entre 1855 et 1970, soit environ 2 650 pièces.

Ces documents, essentiellement de nature comptable, comportent de nombreux renseignements sur l'histoire politique et militaire, judiciaire, économique et financière, religieuse, et sur l'histoire de terres et seigneuries orléanaises et gâtinaises avant la Révolution.

Réalisé en 1976 sous la direction d’Henri Charnier, l’inventaire analytique de la collection Joursanvault n’était jusqu’à présent disponible que sous format papier. A la faveur du confinement du printemps 2020, il a été décidé de saisir l’ensemble de l’instrument de recherche sous format informatique et de le diffuser sur le site internet, afin de le rendre plus accessible et de mettre en valeur un fonds essentiel pour l’histoire loirétaine.

Consulter l’inventaire de la Collection Joursanvault :

Collection Joursanvault (6 J) 

Une page de registre
Une page de registre

(Arch. dép. du Loiret, 6 J 23)

Hospice d’Ouzouer-sur-Loire (8 H-DÉPÔT)

La mise en ligne de l’inventaire du fonds de l’hospice d’Ouzouer-sur-Loire s’inscrit dans la politique entreprise d’un classement systématique des archives des établissements de santé et de l’amélioration des inventaires anciennement réalisés. L’objectif est de faire redécouvrir au public la riche histoire de ces établissements.

Le fonds de l’hospice d’Ouzouer-sur-Loire, référencé 8 H-DÉPÔT, concerne principalement son administration (fondation, délibérations de la commission administrative, suppression) et sa gestion (budgets, comptes, gestion des biens).

Un établissement de près d’un siècle d’existence

L’hospice d’Ouzouer-sur-Loire fut fondé le 22 mai 1865 par les époux Pierre Antoine Jouhet et Françoise Antoinette Duranthon, fondation prononcée et confirmée par décret impérial du 30 mai 1866. Il comprenait alors la maison des fondateurs et des bâtiments dépendants qui accueillaient notamment une salle d’asile, une salle d’étude pour l’école de filles et un jardin. L’hospice était desservi par le médecin cantonal et par deux religieuses de l’ordre de Saint-Aignan dépendantes de la communauté d’Orléans.

Lors de la guerre de 1870-1871, l’établissement accueillit des militaires français blessés.

Durant la première décennie du XXe siècle, une salle fut affectée au soin des tuberculeux.

Le 16 janvier 1958 la commission administrative adopta le projet de cession de l’hospice qui fut définitivement supprimé en 1959. Les biens de l’établissement furent dévolus à l'hospice de Saint-Benoît-sur-Loire qui instaura à la place une maison de retraite.

Consulter le fonds d’archives de l’hospice d’Ouzouer-sur-Loire :

Hospice d’Ouzouer-sur-Loire (8 H-DÉPÔT)