archives-loiret.fr www.loiret.fr

Le 8 mai 1945 à Orléans

La fin des combats de la Seconde Guerre mondiale en Europe est proclamée le 8 mai 1945. A Orléans, la célébration de la victoire coïncide avec la 516e commémoration de la délivrance de la ville par Jeanne d’Arc. La République du Centre, dans un article du 8 mai 1945, titre « Orléans célèbre ses deux délivrances ».

  Défilé militaire du 8 mai 1945.
Défilé militaire du 8 mai 1945.

(Arch. dép. du Loiret, 20 M 1034)

La cérémonie de la victoire présidée par le commissaire de la République de la région d’Orléans

La victoire des Alliés et la capitulation du pouvoir nazi sont célébrées en même temps que les fêtes de Jeanne d’Arc à Orléans qui se déroulent du 6 au 8 mai 1945. On avait envisagé un temps que le Général de Gaulle puisse les présider. Il s’agit des premières fêtes johanniques depuis 1940, puisque ces festivités traditionnelles avaient été interdites par les autorités d’Occupation entre 1941 et 1944.

 

A la fin de la journée du 8 mai, après l’hommage militaire rendu à Jeanne d’Arc, a lieu la cérémonie de la victoire présidée conjointement par le maire d’Orléans et par le commissaire régional de la République. Ce dernier, André Mars, a été nommé par le Gouvernement provisoire de la République. Il prend ses fonctions clandestinement le 8 août 1944, quelques jours avant la libération d’Orléans et s'installe à la Préfecture dès le 16 août. Sa compétence s’exerce sur les départements du Cher, de l’Eure-et-Loir, du Loir-et-Cher et du Loiret.

 

Le quotidien La République du Centre, dans son édition du 9 mai 1945, a retranscrit intégralement les discours de d’André Mars et du maire d’Orléans. Les Archives du Loiret conservent une ébauche du discours du commissaire régional.

Le rôle des commissaires régionaux de la République

Les commissariats régionaux de la République sont créés par une ordonnance du 10 janvier 1944. Ils sont les représentants locaux du gouvernement provisoire de la République, dirigé par le Général de Gaulle.

 

Leur fonction principale est le maintien de l’ordre public et le rétablissement de la légalité républicaine. Ils sont de plus chargés de procéder à l’épuration, en supprimant des organismes « vichyssois », en renouvelant le personnel dirigeant des administrations publiques (notamment celles de la police et la magistrature) et des entreprises. Enfin, ils doivent gérer le ravitaillement, aider au redémarrage de l’économie (lutte contre le chômage et la hausse des prix) et organiser le retour des déportés, des prisonniers et des rapatriés. Ces commissariats vont être supprimés par la loi du 26 mars 1946.

Pour en savoir plus

Chaque mois, les Archives départementales du Loiret mettent en valeur un document extrait des fonds, présenté dans le hall de l'hôtel du Département, 15 rue Eugène Vignat, Orléans.

Découvrez tous les documents du mois.

Pour approfondir

  • Les archives du commissariat de la République de la région d’Orléans et les papiers d’André Mars, remis par sa veuve, sont consultables sur le site des archives modernes et contemporaines - Coligny. Ils sont conservés respectivement sous les références 138 W 25606 à 25640 et 20 M 1013 à 1035. L’instrument de recherche est, pour l’instant, consultable uniquement en salle de lecture.
  • La bibliothèque historique des Archives départementales conserve deux ouvrages consacrés aux commissaires de la République, consultables sur le site des archives anciennes et généalogiques - Minimes :
    • Le pouvoir en province à la Libération, les commissaires de la République 1943-1946 par Charles-Louis Foulon. Référence BH O 2427.
    • Le Commissariat de la République à Orléans par Paul Ciechelski (Mémoire de D.E.A. de 1995). Référence BH BR 12195.

Date de modification : 5 mai 2015