archives-loiret.fr www.loiret.fr

La place du Martroi en 1855

La place du Martroi en 1855, des photos qui ne manquent pas de sel !

La place du Martroi en 1855, cliché Augustin Boutet de Monvel
La place du Martroi en 1855, cliché Augustin Boutet de Monvel

(Arch. dép. du Loiret, 7 Fi 199)

Cette photographie de la place du Martroi a été réalisée en 1855 lors des préparatifs des fêtes de Jeanne d’Arc, alors que l’on s’apprêtait à inaugurer la statue de Jeanne d'Arc le 8 mai 1855. L'auteur en est Augustin Boutet de Monvel, photographe installé au 13 rue Bannier. C’est l’une des plus anciennes photographies conservées par les Archives départementales du Loiret.

 

Préparatifs des fêtes de Jeanne d’Arc

Depuis 1840, il était question d'élever à Orléans un monument digne de la reconnaissance nationale, "sur le terrain même où Jeanne d'Arc sauva la France". La Jeanne à cheval du sculpteur Denis Foyatier, est donc installée en 1855 sur la place du Martroi. L’inauguration de cette statue équestre monumentale (4,40 mètres de hauteur), en bronze, a lieu les 7 et 8 mai 1855.

 

Sur la photographie, on voit que les bas-reliefs du piédestal ne sont pas encore présents. En effet, ce n’est qu’en 1861 que la municipalité inaugure ces bas-reliefs réalisés par Vital-Dubray.

 

Une photo ancienne, sur papier salé

Cette photographie de 1855 est un tirage sur papier salé, l'un des papiers de tirage photographique les plus anciens. Le procédé du papier salé est décrit en premier en 1840 par William Henry Fox Talbot, un des inventeurs de la photographie. Il était utilisé pour réaliser une photographie positive à partir d’un négatif. Un papier salé photographique était produit en sensibilisant une feuille de papier ordinaire avec un mélange de sel et de nitrate d’argent.

 

Le papier salé a connu un grand succès entre 1840 et 1860, notamment comme une alternative au daguerréotype, un des premiers procédés photographiques.

Définition du papier salé :

Une épreuve sur papier salé est un tirage positif obtenu sur une simple feuille de papier rendue sensible à la lumière par un mélange de chlorure et de nitrate d’argent. L’image est formée par noircissement direct : le négatif est placé sur cette feuille sensible et exposé au soleil. Après quelques minutes, l’image positive apparaît. L’image obtenue a un aspect et des tonalités chaudes (brique, brun à violacé, selon le traitement subi et l’encollage du papier).

Source : Lavédrine (Bertrand) (re)Connaitre et conserver les photographies anciennes, Paris, 2007, éd. CTHS

Arch. dép. du Loiret, 7 Fi 200
Arch. dép. du Loiret, 7 Fi 200

Pour en savoir plus

Chaque mois, les Archives départementales du Loiret mettent en valeur un document extrait des fonds. 

Découvrez tous nos derniers documents du mois.

Pour approfondir

Retrouvez l'article sur l'histoire de la statue de Jeanne d'Arc

La place du Martroi du XIXe siècle à... 2014

Sur Pinterest, notre galerie d'images de la Place du Martroi, rénovée en 2013

Et une autre galerie d'images ici, la place du Martroi au XXe siècle, réalisée par les Archives municipales d'Orléans.

Date de modification : 29 avril 2014