archives-loiret.fr www.loiret.fr

La fiscalité à Coudroy au XVIIIe siècle

La fiscalité à Coudroy au XVIIIe siècle : le rôle du vingtième de la paroisse, un document rarissime dans le Loiret.

Rôle du vingtième de la paroisse de Coudroy, 1779
Rôle du vingtième de la paroisse de Coudroy, 1779

(Arch. dép. du Loiret, 506 O Suppl. CC1)

Le rôle du vingtième de Coudroy, un document rarissime

La commune de Coudroy (arrondissement de Montargis, canton de Lorris), a remis en 2004 ses archives, à titre de dépôt, aux Archives départementales. Le fonds (1,70 mètres linéaires) comporte cette particularité de comporter un document d’Ancien Régime particulièrement intéressant, le rôle du vingtième de la paroisse en 1779. Il subsiste peu de documents de cette nature dans le Loiret.

Le vingtième est un impôt établi en 1749 pour alimenter la caisse d’amortissement de la dette. Destiné à disparaître avec la dette publique, il s’est maintenu jusqu’en 1789, augmenté d’un deuxième puis d’un troisième vingtième en 1756 et 1759 ! Son assiette porte sur le revenu des propriétés et est basée sur la déclaration des assujettis. Dans la réalité, un contrôleur se rend sur place et vérifie biens et revenus en concertation avec l’assemblée des habitants, pour parvenir à un tarif.

 

Une précieuse source d'informations locales

Précieuse source d’information sur les biens et les propriétaires, ce document vaut aussi par les « observations générales » du contrôleur qui sont autant de commentaires sur la vie locale. Ainsi à Coudroy, le contrôleur Landré de Longchamp note : « […] il y a des terres et des prez d’assés bonne qualité sans être excellents. Il n’y a point de froment ny méteil, de l’orge et du bled noir […]. Le labour d’une charue est de 25 à 30 arpents de terre par saison et on fait état de 18 laboureurs qui n’ont pas, à beaucoup près, tous leur charue complette. Il n’y a ny foire ny marchés, il ne s’y fait aucun commerce que des denrées qu’on porte au marché de Lorris. Il y a une assemblée le jour de Saint Fiacre qui se trouve dans le mois de septembre. Les habitants paraissent assés bouchés et peu disposés à satisfaire aux ordres. Le contrôleur a eu toutes les peines du monde à tirer des sindic et notables etc. les renseignements nécessaires pour la déclaration des propriétés et pour l’état des cantonnements auquel d’abord ils ne voulaient point entendre ». 

Pour en savoir plus

Chaque mois, les Archives départementales du Loiret mettent en valeur un document extrait des fonds. 

Découvrez tous nos derniers documents du mois.

Date de modification : 1 Décembre 2013