archives-loiret.fr www.loiret.fr

Voyage administratif et historique dans les archives de La Poste

Sources précieuses pour comprendre son évolution, les trois derniers versements des services de La Poste ont été classés. Venez découvrir une partie de l’histoire administrative de La Poste.

Tract syndical pour l'égalité professionnelle (septembre 1994).
Tract syndical pour l'égalité professionnelle (septembre 1994).

(Arch. dép. du Loiret, 1349 W 52)

De la période de censure durant la Seconde Guerre mondiale, au projet de réforme de concurrence et de décentralisation des services, venez découvrir une partie de l’histoire administrative de La Poste, premier opérateur courrier historique de France.

Un groupe en constante mutation

Le décret du 10 mai 1946 instaure la création de deux directions générales : la direction générale des Télécommunications et la direction générale de La Poste. C’est dans le contexte d’après-guerre et de reconstruction que les services des PTT entament une profonde transformation dans leur développement. Les moyens de communications ont changé et le niveau des échanges s’est accru. Aucun pilotage économique n’est instauré pour assurer la modernisation des outils de production. Les services téléphoniques ne sont plus d’actualité et il faut attendre les années 1970 pour voir la mise en place de l’automatisation du tri du courrier qui impose de forts investissements. L’idée d’une réforme des PTT s’impose. Le groupe doit alors se confronter à plusieurs défis, qu’ils soient technologique (dématérialisation du courrier), économique (ouverture du marché à la concurrence, création de nouveaux métiers) ou juridique (réforme de décentralisation). Pendant son évolution, La Poste connaîtra de nombreux conflits sociaux qui remettront en cause la dégradation de la qualité des services et les conditions de travail des salariés. L’accent ayant été mis sur la base de la productivité, cela engendra au fur et à mesure un bouleversement total au sein de la structure.

La Poste, une entreprise historique

La Poste a su se construire sur un modèle original en prenant en compte les nombreux défis de son temps. A partir des années 1990, l’ouverture à la concurrence des marchés postaux s’étend jusqu’au niveau européen, poussant l’État à réformer les statuts par la loi n° 90-568 du 2 juillet 1990 relative à l’organisation du service public de la Poste et des télécommunications. À compter du 1er janvier 1991, sont créés deux personnes morales de droit public placées sous la tutelle du ministre chargé des Postes et Télécommunications : La Poste et France Télécom. Elles sont désignées sous l’appellation d’exploitant public, requalifiées comme EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial) par les tribunaux administratifs. Les fonctionnaires sont alors affectés au sein de ces entreprises sans perdre leur statut et les derniers employés sont eux embauchés sous un statut de droit privé. La Poste s’agrandit et propose à partir du 1er janvier 2006 la Banque Postale. À partir du 1er mars 2010, elle change de statut, pour devenir une société anonyme à capitaux 100% publics afin de moderniser et d’adapter l’entreprise à l’ouverture totale à la concurrence sur l’ensemble du marché du courrier. La Poste connait alors une phase de transition durant laquelle elle abandonne son passé administratif et ses pratiques de gestion traditionnelle pour adopter un mode de fonctionnement propre aux entreprises, dans une démarche concurrentielle basée sur la diversification de ses activités comme la téléphonie mobile, la gestion de parc immobilier ou le service à la personne (visites aux personnes âgées, installation de réseau, relève de comptes EDF…).

Des archives pour comprendre l'évolution administrative

Les fonds classés permettent de se rendre compte à quel point La Poste a basculé petit à petit du coté de la privatisation tout en conservant ses missions de service public, avec des objectifs tels que les gains de productivité et le chiffre d’affaires tout en réorganisant les bureaux de postes par la suppression de postes de travail et les centres de tri par la modification des outils de travail. S’en suivront plusieurs périodes de grèves menées par les organisations syndicales afin de renforcer le statut de fonctionnaire et celui du service public face à la demande d’autonomie des services et de moyens financiers pour répondre à la concurrence et aux défis technologiques du XXe siècle.

Les trois fonds constituent un témoignage précis de cette évolution à travers les directions régionales et départementales de La Poste Centre-Val de Loire. La direction régionale (1346 W) définit la politique générale et les orientations budgétaires de l’organisme au niveau local. Il traite de la mise en œuvre de la politique de prise en charge de la planification et de la gestion de projets dont celui de la déconcentration des bureaux de postes. Les dossiers concernent également la gestion du personnel, dont le reclassement régional suite à la réforme des structures territoriales de 1986, les conflits sociaux, la gestion de la finance, dont le budget régional, la comptabilité et la réalisation des tableaux de bord.

Les fonds de la direction départementale (1348 W et 1349 W), sont aussi constitués des dossiers de mise en œuvre de la politique de planification et de la gestion de projets dont ceux de la construction et du réaménagement des centres de tri dans les communes du Loiret, la gestion des mouvements du personnel (titularisation et reclassement), des conflits sociaux (mouvements des syndicats) ainsi que des affaires frauduleuses au sein des services. Une partie des dossiers concerne également le rôle de l’administration postale durant la période de la Seconde Guerre mondiale. Il est intéressant de voir comment les différents bureaux de poste se sont adaptés à la censure dans l’organisation des moyens de communication sous l’Occupation et quel a été leur rôle dans la Résistance.

Histoire des services des PTT pendant la période de guerre (9 mai 1946).
Histoire des services des PTT pendant la période de guerre (9 mai 1946).

(Arch. dép. du Loiret, 1348 W 57)

Pour consulter les inventaires

Les inventaires sont disponibles : 1346 W, 1348 W et 1349 W

Pour consulter les documents

Les documents sont consultables sur le Site des archives modernes et contemporaines de Coligny.

Date de modification : 5 décembre 2018