archives-loiret.fr www.loiret.fr

10 mai - Journée nationale de l'esclavage, des traites et de leurs abolitions

Commémoration de la Journée nationale de l'esclavage, des traites et de leurs abolitions

Le nègre Paul
Le nègre Paul

(Arch. dép. du Loiret, 4 Fi 315, extr.)

La Fondation pour la mémoire de l'esclavage invite les acteurs du patrimoine culturel à une mobilisation virtuelle pour la Journée nationale des mémoires de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions.

En effet, les traces de l’esclavage sont nombreuses dans le patrimoine culturel français, mais restent souvent invisibles pour le grand public. C’est pourquoi les Archives du Loiret vous proposent un focus sur un acte trouvé dans le fonds d’un notaire orléanais.

Ce document est issu du dossier en ligne, Servir&Asservir. Esclavage et domesticité ultramarine dans le Loiret.

Un inventaire après-décès

Marie-Thérèse Bontant vivait en Martinique avec son mari, Louis-Charles d’Haugwitz, lorsque ce dernier décède en 1810. Quelques années plus tard, le 30 juillet 1816, elle dépose son testament chez un notaire de la ville de Saint-Pierre, testament dans lequel elle désigne l’orléanais Gabriel Dumont comme tuteur de ses deux enfants mineurs Charles-Louis et Marie-Louise Elina d'Haugwitz.

C’est ainsi que trois ans plus tard, le 19 décembre 1818, Gabriel Dumont remet au notaire orléanais Charles Bordas tout le dossier concernant les deux enfants.

Parmi ces documents, se trouve l'inventaire après décès de Louis-Charles d’Haugwitz, rédigé en novembre 1810 en Martinique (voir plus bas sur la page).

Regardons le

- Pour les enfants, une petite animation et une activité sont proposées.
- Pour les adultes, un commentaires et une transcription (issus du livret pédagogique du dossier Servir&Asservir. Esclavage et domesticité ultramarine dans le Loiret)

Inventaire après-décès de Louis-Charles d'Haugwitz
Inventaire après-décès de Louis-Charles d'Haugwitz

(Arch. dép. du Loiret, 3E 41958)