Accès direct au contenu |


Vous êtes ici : Accueil > Vie culturelle > Héraldique

Mezières-en Gâtinais

Blason de la commune de Mezières-en Gâtinais adopté le 20 octobre 1997.

Blason de la commune de Mezières-en Gâtinais adopté le 20 octobre 1997.

Taillé crénelé d'or et de gueules, à deux besants de l'un dans l'autre.
Un nom évocateur
L'étude du passé de la commune n'a pas fait ressortir d'événements exceptionnels, de personnages célèbres ou de particularités notables (monuments, productions...). En revanche, le nom même de la commune a paru pouvoir servir de base à la composition : le rôle primordial des armoiries n'est-il pas, justement, de représenter de manière imagée le nom de la commune ?

D'après l'étymologie, Mézières, Maisière et Mazure dérivent du latin Maceria qui signifie "muraille de pierrres".

La composition a donc été divisée selon le principe dit "taillé crénelé", qui évoque incontestablement le nom de la commune.

Culte de saint Benoît et symbole du pain
Par ailleurs, afin de valoriser un des éléments majeurs du patrimoine bâti de la commune, à savoir l'église, il a semblé intéressant d'utiliser un des attributs de saint Benoît, illustre protecteur du village, saint Blaise étant le saint patron secondaire.

La vie de saint Benoît telle que la présentent les hagiographes est si riche qu'une sélection a dû être opérée : l'épisode des pains a semblé à cet égard significatif.
Rappelons que des moines, hostiles à la rigoureuse règle bénédictine, présentèrent à saint Benoît du pain empoisonné qu'un corbeau emporta fort à propos. Le pain représente ici le danger écarté.
Les quelques pains qui restaient furent déposés en temps de famine, devant la cellule du moine... et se multiplièrent. Le pain devient en ce cas signe de prospérité à laquelle aspire toute communauté.

Le "tourteau de gueules" (c'est à dire rouge) et le "besant d'or" sont les meubles héraldiques choisis pour évoquer ces boules de pain légendaires

Point n'est besoin d'insister sur les qualités esthétiques, sur l'équilibre et la simplicité de cette composition, dont la force visuelle et la charge symbolique sont identiques à celles jadis recherchées dans les armoiries médiévales, c'est à dire à l'époque originelle de l'héraldique.

En savoir plus

► Voir la carte interactive des blasons du Loiret

En bref

  • 1 juin 2018
    Depuis le 29 mai, l'annotation collaborative est ouverte.
    Venez transcrire les registres matricules militaires, l'état civil ou encore les listes de recensements !
    Pour participer, c'est ici.
  • 1 juin 2018
    Les salles de lecture seront fermées du 30 juillet au 15 août inclus. Réouverture le 16 août 2018.

    Bel été !
  • 8 octobre 2017
    La communication des listes nominatives de recensement de la population sera fortement perturbée à partir du mois d'octobre en salle de lecture du site des Archives historiques et généalogiques, en raison des travaux préalables à leur numérisation.
    Le temps de ces opérations, qui se feront par roulement, ces listes ne pourront être communiquées aux lecteurs.

    Nous vous prions de nous excuser pour ce dérangement.

Espace personnel
Geomotif au Château de Sully

Plan du site

Site des archives historiques
et généalogiques

6, rue d'Illiers
45000 Orléans
dad@loiret.fr
02 36 99 25 00
Accessible aux sourds et malentendants
Site des archives modernes
et contemporaines

131, faubourg Bannier
45000 Orléans
dad@loiret.fr
02 36 99 25 25