Accès direct au contenu |


Vous êtes ici : Accueil > Que faire de vos archives ? > Vous êtes : une administration, un officier public...

Comment aménager un local d’archives ?

Espace de rangement en cours d'aménagement

Espace de rangement en cours d'aménagement

Pour assurer une conservation à long terme de vos documents, l’aménagement d’un local d’archives doit répondre à certains principes.
Les dossiers clos, consultés ponctuellement, ne peuvent pas toujours être conservés dans les bureaux des agents pour des questions de place mais aussi d’organisation. C’est pourquoi il est intéressant d’aménager des locaux dédiés à la conservation des archives durant leur durée d’utilité administrative, avant leur versement aux Archives départementales ou leur destruction réglementaire. Le plus important est de veiller à la salubrité du local et à son isolation.

La localisation
Le local sera aménagé, dans la mesure du possible, à proximité des bureaux des agents mais sans accès possible pour le public extérieur. Il est également conseillé de limiter le nombre d’agents autorisés à pénétrer dans le local pour y effectuer des recherches ou traiter les documents.
Les caves (risque d’inondation, humidité, etc.) et les greniers (variations climatiques importantes, animaux nuisibles, problèmes d’étanchéité, etc.) non aménagés seront à éviter absolument. La proximité d’installations à risque telles qu’une chaudière n’est pas non plus favorable.
Idéalement, ce local sera aménagé en rez-de-chaussée pour faciliter les déplacements de documents lors des versements aux Archives départementales ou des opérations d’éliminations, mais également pour des questions de résistance du plancher.

Le local
La pièce doit être régulièrement nettoyée et dépoussiérée. La présence de poussière, préjudiciable à la bonne conservation des documents, favorise aussi le développement de moisissures.
Elle répondra également aux caractéristiques techniques suivantes qui sont conseillées pour un aménagement optimal et sécurisé :
- largeur minimum de la porte : 1 m ;
- surface maximum de 200 m² ;
- résistance au sol (pour des rayonnages de 2,20 m de hauteur) : 900 kg/m² pour des rayonnages fixes et 1300 kg/m² pour des rayonnages mobiles ;
- largeur minimum des allées de circulation entre les rayonnages : 0,80 m ;
- largeur minimum des allées de circulation perpendiculaires aux rayonnages : 1,20 m ;
- température : 16°C à 22°C, avec une variation maximale de 2°C par semaine ;
- hygrométrie : 45% à 55% d’humidité ;
- luminosité : 200 lux ;
- éclairage : tubes fluorescents au plafond dans les allées de circulation. Les salles avec des fenêtres seront à éviter, et si ce n’est pas possible, ces dernières seront occultées avec des stores ;
- revêtements : le sol aura un revêtement lavable et anti-poussière ; les murs et le plafond auront une peinture anti-poussière.
 
Le mobilier
Il est possible d’installer dans votre local des rayonnages fixes ou mobiles ayant les caractéristiques techniques suivantes :
- matériau : rayonnages métalliques stables (en tôle d’acier émaillée) et réglables en hauteur (pour adapter la hauteur aux dimensions des boîtes d’archives). Le bois est néfaste car il risque non seulement de brûler mais favorise aussi le développement des moisissures et des insectes xylophages ;
- hauteur maximale des rayonnages : 2,20 m ;
- profondeur : 30 à 40 cm ;
- longueur des tablettes : 1 m à 1,20 m ;
- résistance moyenne d’une tablette : 100 kg/ml (mètre linéaire) ;
- hauteur maximale des tablettes utiles : 1,80 m, ce qui évite d’avoir à monter sur un tabouret ou un escabeau pour atteindre les documents ;
- hauteur minimale des tablettes utiles : 15 cm ;
- ne pas placer les rayonnages contre les murs, pour protéger les documents de l’humidité (à défaut prévoir un espace de 15 cm minimum entre les rayonnages et les murs extérieurs) ;
- les rayonnages seront installés perpendiculairement aux fenêtres afin que les boîtes d’archives soient protégées de la lumière directe.
Les tablettes seront pleines, de même que les montants des rayonnages, pour une plus grande stabilité.
Un espace d’environ 30 cm entre le plafond et le haut des rayonnages et un espace d’au moins 5 cm entre les murs et les rayonnages seront prévus pour assurer la circulation de l’air.
 
La sécurité
Il sera nécessaire d’assurer la sécurité des personnes et des documents en prévoyant :
- un système anti-incendie : porte coupe-feu 1h, murs et plancher 2h, extincteurs à poudre sèche (1 pour 100 m²), système de détection des fumées ;
- un système anti-effraction : serrure haute qualité avec fermeture à clé permanente, protection des ouvertures par l’installation de barreaux aux fenêtres ou de vitres de sécurité anti-effraction.

Le local ne servira pas à stocker autre chose que des archives (fournitures, denrées alimentaires, etc.), afin de limiter les risques d’incendie, d’infestation par des insectes ou des rongeurs, etc.

Afin de ne pas entraver la sortie en cas d’évacuation, les espaces de circulation ne seront pas encombrés et aucune boîte d’archives ne sera déposée au sol (ce qui préviendra également les dégâts en cas d’inondation).

Pour limiter les risques de dégât des eaux, la présence de canalisations est à éviter. Cependant, si cela n’est pas possible, une protection autour des canalisations sera installée afin de ralentir les éventuelles fuites d’eau, et les rayonnages ne seront pas installés directement au-dessous, dans la mesure du possible.

Une question ?

N’hésitez pas à nous contacter :

Archives départementales
6 rue d’Illiers, 45000 Orléans
02 36 99 25 00
dad@loiret.fr

En bref

  • 14 février 2018
    Une importante évolution du site internet aura lieu le mardi 20 février prochain.

    Le site bénéficiera de plusieurs améliorations : nouvelle visionneuse pour les images, nouvel affichage du moteur de rercherche et des réponses, nouvelle présentation des instruments de recherche.
    Des perturbations, pouvant rendre temporairement le site inaccessible, seront néanmoins possibles lors de l'installation de ces nouvelles fonctionnalités.

    Les internautes ayant mis ce site dans leurs favoris devront renouveler l'opération en raison du changement des adresses URL.
  • 6 février 2018
    Prochaines conférences : 
    Mercredi 21 février à 18h :
    "Raymond Vanier, journal d'un pilote de guerre orléanais" par François Bordes
    Mercredi 11 avril à 18h :
    "L'industrie du raffinage de sucre à Orléans au XVIIIe siècle, regards croisés entre témoins archéologiques et sources archivistiques" par Gaëlle Caillet.
  • 29 janvier 2018
    Depuis plusieurs semaines, il a été constaté une lenteur dans le chargement des documents en ligne (état civil, cadastre napoléonien, iconographie...), qui aboutit parfois à un blocage des images.

    Le service informatique est à la  recherche de l'origine de ce problème qui ne provient ni de la visionneuse, ni du serveur du Conseil départemental. Dès que nous disposerons d'informations plus précises, elles vous seront communiquées.

    Nous vous remercions de votre compréhension.
  • 8 octobre 2017
    La communication des listes nominatives de recensement de la population sera fortement perturbée à partir du mois d'octobre en salle de lecture du site des Archives historiques et généalogiques, en raison des travaux préalables à leur numérisation.
    Le temps de ces opérations, qui se feront par roulement, ces listes ne pourront être communiquées aux lecteurs.

    Nous vous prions de nous excuser pour ce dérangement.

Geomotif au Château de Sully

Plan du site

Site des archives historiques
et généalogiques

6, rue d'Illiers
45000 Orléans
dad@loiret.fr
02 36 99 25 00
Accessible aux sourds et malentendants
Site des archives modernes
et contemporaines

131, faubourg Bannier
45000 Orléans
dad@loiret.fr
02 36 99 25 25